La grande dérive

de Karl-Herbert SCHEER et Peter RANDA

Fleuve noir

250 pages

-1967-

 

-Première édition-

 

"Dans le temps négatif, c'est la première fois, à ma connaissance, qu'un pilote est victime du mal de l'espace... Moche... A moins que ce ne soit autre chose ? En tout cas, je suis comme privé d'énergie, veule...

Un coup d'oeil me suffit pour comprendre que nous avons dépassé toutes les normes connues... La différence d'angle atteint presque quarante-cinq degrés... Une dérive effrayante. La plus grande dérive qu'un vaisseau ait jamais enregistrée.

Du moins à la connaissance des offices de contrôle de la navigation interstellaire... Affolé, je note les coordonnées... Ca ne va pas sans mal, dans leflou du temps négatif... Tout de même, j'y arrive, puis j'abaisse lentement la manette du « négateur ». C'est ainsi que nous appelonsl'appareil qui permet de passer d'un temps à l'autre.

Tout de suite, je me mets en rapport avec la salle d'hibernation... Deux lumières jaunes. De ce côté-là, tout s'est donc bien passé. Aren et Duncan sont vivants."

La grande dérive

€4.99Prix